NICOLAS GAUTIER : VOYAGE AUX SAVEURS D’ALGERIE

    portrait du chef Nicolas Gautier

    Meilleur talent «Gault et Millau» en 2010 et 2013, le chef Nicolas Gautier est à présent aux commandes du restaurant gastronomique «la laiterie» de Lambersart (Nord de la France).

    Chef Nicolas Gautier prône le partage

    En créant l’association et l’appli baladovore, Nicolas Gautier souhaite démontrer que pour bien manger, ce n’est pas compliqué. En un click,  son appli vous propose de géolocaliser les producteurs et les bons produits qui se trouvent près de votre géolocalisation.

    chef Nicolas gautier createur de l'appli baladvore

    A présent, son autre projet est de découvrir et de faire un travail d’explorations sur les saveurs et comme il le dit : «tant que je n’aurais pas tout vu ni tout goûté, je n’aurais pas de plat signature ni de spécialité. Comment pourrais-je savoir ce que j’aime le plus, si j’ai encore tant de choses à découvrir? »

    La balade des saveurs du Maghreb du chef Nicolas Gautier commence par l’Algérie et se poursuivra au Maroc…

    Chef Nicolas Gautier aux commandes du 1er Masterclass cuisine en Algérie

    Du 26 au 31 mars 2015, le chef Nicolas Gautier rejoindra le chef Farid Guerra pour dynamiser la cuisine algérienne. Rien n’aurait pu se faire s’il n’y avait pas entre ces 2 chefs, le respect des produits authentiques et la volonté de partager leur savoir-faire .

    chef nicolas gautier à l'affiche du 1er masterclass cuisine en algérie

    Rencontre avec le chef Nicolas Gauthier, à travers son voyage aux saveurs d’Algérie qui a permis une ouverture l’esprit chez lui et chez les autres….

    Comment s'est passé le programme de ce 1er Masterclass cuisine ?

    NG : J’ai été surpris de constater qu’il y avait de nombreux participants de différentes générations. Il y a eu des échanges très intéressants, tous avaient une réelle envie de découvrir un savoir-faire, une technique, mais il a fallu d’abord, expliquer la nécessité d’utiliser des produits locaux sur les marchés pour bien travailler, expliquer à chacun comment trouver sa propre exploration dans l’utilisation des produits de saison.

    J’ai été par exemple, agréablement surpris de trouver sur le marché d’Alger des asperges sauvages et des oranges sanguines d’une qualité extraordinaire, lorsque nous avons fait une démonstration avec ces éléments, nombreux ont été étonnés du résultat.

    Je sais qu’ils auraient souhaité plus de techniques mais l’étape de la découverte et de l’utilisation de bons produits était une ligne nécessaire et importante à développer. Il fallait oublier l’énorme plat de coucous débordant qui était bien ancré dans les esprits car la cuisine c’est d’abord, savoir s’exprimer …Je sais que parmi les participants, la jeune génération l’a bien compris et c’est l’essentiel…

    Avez-vous goûté à la cuisine Algérienne?

    NG : A ma grande surprise, j’ai constaté qu’il y avait principalement de la cuisine Française (entrecôte, frites, gratin et même blanquette !) sur les cartes de nombreux restaurants à Alger. Mes amis m’ont expliqué qu’habituellement sortir au restaurant consiste d’abord à manger une autre cuisine car la cuisine algérienne se mange à la maison et en famille.

    Pensez-vous que la cuisine Algérienne puisse évoluer et se réinventer ?

    NG : Oui, on peut travailler sa présentation, son dressage, utiliser des produits différents pour développer ses saveurs. La cuisine Algérienne est une cuisine du soleil qui n’attend que cela ! Il ne tient qu’aux chefs Algériens de l’explorer à travers un nouveau regard et une nouvelle approche …

    C’est peut-être là, la véritable difficulté de la cuisine Algérienne, devoir l’extirper de cet enfermement pour la réinventer, la différencier de la cuisine de la mère ou de l’épouse .

    A découvrir sa recette du couscous arachnéen

    SEBASTIEN BONTOUR : UNE CUISINE INVENTIVE

    ALIMENTATION GENERALE : LA DIVERSITE CULINAIRE D’ABDEL ALAOUI

    GEORGETTE BY MAROUN CHEDID