MOHAMED AKACHA ET SES EAT TABLEAUX DEJANTES

mohamed akacha photo article

Rencontre avec Mohamed Akacha, l’artiste peintre Tunisien qui nous parle de ses eat tableaux…

mohamed akacha en photo

©Mohamed Akacha2016

Artiste bon vivant, il répond à nos questions «côté cuisine» et nous permet de voyager dans son univers psychédélique, à la rencontre d’un fricassé et de 4 œufs complètement déjantés. Si vous n’avez pas eu la chance de voir sa dernière exposition « Artifices », voici une occasion de découvrir les œuvres contemporaines de Mohamed Akacha, toutes remarquablse par leurs couleurs. Chaque tableau procure une invitation à pénétrer dans une dimension de dessins animés.

Mohamed Akacha exprime la faim 

Lorsque l’artiste a faim, il choisit de s’attaquer à un symbole de la cuisine : le fricassé, ce petit en-cas sur le pouce, plus ou moins chargé d’harissa, de morceaux de pommes de terre, d’œufs durs, d’olives et de thon.

A l’extérieur ou la maison, on ne résiste pas à son attraction ni à l’envie de se faire un hara-kiri de fricassés.

Sur ce eat tableau qui n’a jamais été exposé car très vite acheté, Mohamed Akacha évoque sa relation avec la nourriture, une relation qu’il aime résumer par un proverbe Tunisien : »Lé nhebek lé nosber 3alik »

Il aime tellement le fricassé qu’il nous propose une vision artistique délirante, depuis l’intérieur de nos entrailles. Imaginez un voyage au centre de l’estomac, oùle mini sandwich tente de charmer le tube digestif qui pour échapper à son destin, utilise
l’harissa de Nabeul comme une arme de défense .

mohamed akacha photo de la peinture "la faim"

©Mohamed Akacha2016

Mohamed Akacha : Haraa aadham ou 4 oeufs

Si pour chacun de nous un œuf est un œuf, ce n’est pas le cas pour Mohamed Akacha qui utilise ce produit de consommation pour parler du genre humain, des traits de personnalités au sein d’une bande de copains. L’artiste aime focaliser sur les visages, dessiner et représenter avec beaucoup d’humour les caractéristiques de la méchanceté et de la sensibilité….

  • L’œuf périmé ou pourri qui est dangereux en cuisine comme en relation humaine.
  • L’œuf double jaunes ou double visages qui produit la surprise dans une pôelle et en amitié.
  • L’œuf poisson, programmé en mode prédation et sans scrupules.
  • L’œuf fêlé, sans doute le plus fragile, il porte sur lui les cicatrices de la vie.

Sur les eat tableaux déjantés de l’artiste Mohamed Akacha*, l’alimentation est un support qui nourrit l’esprit et décode la société Tunisienne…


mohamed akacha photo dessin "les oeufs"
©Mohamed Akacha2016

Interview avec Mohamed Akacha

Quelle est votre relation avec la nourriture? 

MA: J’aime beaucoup la nourriture et il ne faut pas que j’en abuse car j’ai un problème de surpoids mais très souvent je cède!

 Etes-vous un fan de la street-food Tunisienne ? 

MA: Oui, je suis un fan du fricassé, du kafteji et du fameux (shaan Tounsi).

  Aimez-vous faire le marché ? et quel est celui que vous fréquentez? 

MA : J’aime aller aux marchés de l’Ariana et de Ras jbal en Tunisie, celui de Nanterre et d’Argenteuil quant je suis à Paris.

Quelle est votre madeleine de Proust ?

MA : Le gâteau au sorgho de maman.

 Que mange-ton de bon à l'Aquila ( Italie) ? 

MA : Toutes sortes de pizzas mais surtout la pizza aux aubergines !

ABDELAZIZ HAOUNATI : UN JUS D’ORANGE S’IL VOUS PLAIT !

YZ l’ARTISTE : ETERNELLES AMAZONES

RECETTE DU POISSON COMPLET DE LA GOULETTE BY JACQUELINE BISMUTH